Communiqué de presse – Bilan Ski Test Tour 2018

SKI TEST TOUR : une cuvée 2018 stimulante
Méribel : 21-24 janvier / Serre Chevalier : 5 & 6 février

 

Initié par l’UNION Sport & Cycle et organisé par SPORTAIR, les 2 étapes du SKI TEST TOUR à Méribel fin janvier et à Serre Chevalier 10 jours plus tard ont donné l’opportunité aux détaillants et aux journalistes invités par l’organisation de tester les skis et les chaussures des collections 2018/19 sur la neige et d‘évaluer les innovations.

Elles ont totalisé 2 134 testeurs issus de 766 magasins et 10 661 tests sur 6 jours. « La tournée s’est bien passée pour l’ensemble des acteurs, mais le facteur météo nous a été défavorable. Et même si nous sommes sur de bons chiffres sur Serre-Chevalier, les chiffres globaux sont en baisse de -5,9% », constate Mathieu Kurz de Sportair. Des chiffres en baisse, mais un climat positif grâce aux chutes de neige qui ont commencé tôt dans l’hiver et qui ont perduré. « Le Ski Test Tour ramène toujours autant de monde. Si on remet en question les salons en intérieur, impossible de remettre en question ces tests sur neige qui rassemblent presque toutes les marques », constate Maxime Moynat de Marker, Volkl et Dalbello.

4 journées de tests à Méribel : une première étape qualitative malgré la météo défavorable

Du dimanche 21 au mercredi 24 janvier 2018, la 1ère étape du SKI TEST TOUR à Méribel a réuni 1 552 visiteurs pour un total de 557 magasins. Des détaillants pressés de découvrir et de tester les nouveautés de l’hiver 2018/19 en avant première des 40 marques (1) présentes au pied des pistes. Parmi elles, 13 nouvelles et 7 marques non membres de l’Union Sport et Cycle présentes en exclusivité sur la journée du 24 janvier.

L’étape de Méribel, la plus accessible des grandes stations de Tarentaise, totalise 7360 tests. Cette 1ère étape de 4 jours aurait pu tendre vers un record de tests si elle n’avait été contrariée par la météo pour le moins compliquée du dimanche et surtout du lundi que les grosses journées de mardi et mercredi n’auront pas réussi à compenser avec pour conséquence une fréquentation en recul de 7% par rapport à 2017. La pluie intense a fait chuté la fréquentation de 47% le lundi qui est habituellement l’une des plus grosses journées du Ski Test Tour. Cependant plus de 1000 tests ont été réalisés ce jour, l’organisation et les exposants saluent les courageux. Le mercredi 24 a enregistré une fréquentation de +56%, elle était de +8% le mardi.

De l’avis des exposants, le travail fut qualitatif. « On arrive à faire de la quantité car on voit un nombre important de clients, mais aussi de la qualité avec le concept du showroom dans la tente chauffée. Cela nous permet de présenter nos gammes avant de les faire essayer en conditions réelles, le village-test se trouvant juste au-dessus de la tente », résume Arnaud Peyrin, représentant Rossignol. Pour Johann Personnaz de Elan (Sunset), « les détaillants étaient curieux de tester ce qui est positif ». Même ressenti pour Pierre-Jean Touchard de Dynafit, «  une bonne édition qui devrait être prometteuse en terme de business ».

Pour Nathanaël Fresnois, « c’est un bon dispositif que ce Ski test tour ! Le bilan est bon, les marques ont plutôt bien travaillé. L’ambiance générale est meilleure à la fois du côté des magasins et des marques avec une dynamique plus positive grâce à ce bon début de saison ».

Mathieu Kurz, l’organisateur, est satisfait de l’étape de Méribel, « on a fait une bonne édition du Ski Test Tour malgré le manque de fréquentation dû aux conditions météos. Mais comment être moins dépendants des aléas climatiques ?  Nous allons désormais travailler pour aller chercher les détaillants qui ne se déplacent pas sur le Ski Test Tour en menant une enquête afin de savoir que faire pour répondre à leur besoin ».

(1) Les marques présentes :

Black Crows, Blizzard, Dahu, Dalbello, Dynafit, Dynastar, Elan, Faction, Fischer, Fulltilt Boots, Goodschi, Head, Icelantic, K2, Kastle, Lange, Line, Marker, Movement, Nordica, Rossignol, Roxa, Roxy, Tecnica, Uvex, Völkl, Zag
Parmi les 13 nouvelles marques : Asne, DPS, Majesty, Moonlight, SGN Skis, Stereo Ski –
Les 7 marques non membres de l’Union Sport & Cycle présentes le 24 janvier à Méribel : ATK, Extrem, G3, Hagan, Libtech, Plum et Stöckli.

2 journées tests à Serre Chevalier : un climat positif pour cette 2ème étape

Les 5 et 6 février 2018, la deuxième étape du Ski Test Tour a fait halte à Serre Chevalier, une étape importante qui draine les  magasins du Sud de l’Isère, du Sud des Alpes et des Alpes Maritimes.

Les voyants sont au vert : puisque cette étape a accueilli 582 testeurs issus de 209 magasins, une hausse 4,9 % du visitorat par rapport à 2017. Avec 3 301 tests produits, soit +2,9% en nombre de tests, c’est l’un des meilleurs scores depuis au moins 7 ans.

L’étape de Serre Chevalier selon Mathieu Kurz : « c’est l’une de nos meilleures éditions depuis 2012 Serre Chevalier a confirmé les bons résultats de Méribel. Le manteau neigeux était parfait, il a reneigé, alors que depuis trois ans nous pâtissions d’une météo difficile. Cette année les conditions d’enneigement étaient propices aux tests et tout le monde y a trouvé son compte ».

Showroom + village-test sur la neige = le bon combo

Dans la continuité du village extérieur, une tente à Méribel faisant aussi office de showroom et une salle à Serre Chevalier permettent aux marques d’accueillir les détaillants au chaud. Ce lieu d’échange permet aux marques et aux détaillants de travailler ensemble, avant et/ou après les tests, autour d’un café ou d’une bonne bière. De l’avis de Dynastar, « l’intérêt de ce showroom, c’est que les clients passent forcément devant. On leur présente les nouveautés et selon les produits qu’ils recherchent à tester, on les guide sur les produits de la marque. C’est un bon combo ». Johann Personnaz de Sunset (Elan, Roxa) est du même avis, « le showroom c’est constructif, on a mis les produits highlight pour orienter directement sur les nouveautés ou les histoires qu’on veut mettre en avant et derrière on fait la transformation sur le test sur neige. Aujourd’hui qu’Elan a une assise plus importante, les détaillants et s’orientent sur les nouveautés pour les essayer en priorité ».

Concernant les tests, Nathanaël Fresnois de Movement est satisfait, « on a eu des testeurs super motivés malgré la mauvaise météo à Méribel les 2 premiers jours. Mardi 23 et mercredi 24 janvier, on a bénéficié de belles conditions climatiques avec une neige plus compacte et fraisée mercredi, ce qui a permis d’essayer des familles de skis différentes ».
« Les gens étaient motivés pour tester le matériel, pas mal s’étaient préparés avec une liste faite par les sélections en amont, ils sont venus avec des objectifs en tête », relève Alexandre Besse de Head
Les tests permettent également aux marques d’ajuster leurs pré-séries. « La possibilité de tester la pré-série de nos chaussures Dynafit Hoji a été très bien perçu : on en profite pour avoir des retours des détaillants qui nous ont fait des remarques sur des points d’amélioration, ce qui nous permettra d’améliorer la chaussure en production. Les détaillants apprécient aussi qu’on prenne en compte leurs remarques sur le modèle définitif », confie Pierre-Jean Touchard

Afin de réaliser des tests de ski dans les meilleures conditions, un partenariat a été mis en place depuis 3 ans avec la société Chatex distributrice des machines Reichmann pour réaliser l’entretien et la réparation du parc de ski.
L’organisation avait également prévu un accès au stade de slalom du lundi au mercredi de 9h à 13h sur l’étape de Méribel avec la possibilité d’immortaliser son passage en photo.
Une piste de montée pour le ski de randonnée était également disponible sur les deux sites : Méribel et Serre Chevalier.

Des options n’auront été que peu utilisées par les détaillants, c’est un point d’amélioration pour les prochaines éditions.

Des détaillants séduits par le format

A l’issue d’une journée de tests, ce sont des détaillants heureux de savourer une bonne bière au chaud sous la tente que nous interrogeons. A l’image de Malik de Skiset Sno 2, venu de Saint François Longchamp avec un collègue, qui découvre les Ski Tests Tour, «on est KO, mais le ressenti est bon et l’ambiance aussi ! On a essayé les marques et les modèles dans différents programmes, piste, freeride, rando, en suivant une liste fournie par Skiset. Je n’avais jamais essayé de skis, je n’avais jamais eu que le ressenti des fabricants, or là, si je ne suis pas décideur pour le magasin, je fais un compte-rendu et donne mon avis. On connaît la plupart des fournisseurs et des exposants car ils passent au magasin, mais c’est un bon concept : pour quelqu’un qui sait un peu skier, avoir tous ces ressentis sur ces skis c’est top. Si grâce à ça, on peut avoir quelques skis testés dans le parc, ce sera bien ! ».

Le pur player Snowleader qui a ouvert des magasins physiques à Annecy, Chamonix et bientôt à Lyon (en juin), est un habitué des tests et s’est déplacé en masse à Méribel sur plusieurs jours. Ainsi Alexandre, responsable des boutiques physiques n’a pas chômé,  « aujourd’hui j’ai testé 7 ou 8 paires de skis dans tous les programmes. On est venu avec une bonne dizaine de personnes de l’équipe. On avait une neige un peu dure, et on pouvait trouver de la fraîche si on sortait un peu des pistes ». La mécanique est bien rodée, « différents types de riders, hommes et femmes, testent des skis dans leur style afin d’avoir un ressenti global sur tous les programmes et surtout de pouvoir rédiger des avis personnels que nous intégrerons aux fiches produits de notre site web. Le but c’est d’aller chercher du carveur, du ski incisif, du ski de poudre ou de la freerando monté avec des inserts, pouvoir balayer tout ce qu’on va proposer sur le site. En plus des données constructeurs, il est important pour nous de transmettre notre avis à nos clients. Echanger avec les partenaires, aller avec les riders qui font partie des teams et qui vont nous donner leur avis perso sur les skis, cet événement, c’est un super échange technique dans le milieu », nous confiait Alexandre, responsable des boutiques physiques Snowleader. Louisa Redman de Concept Pro Shop est venue pour la journée à Méribel depuis Chamonix. « C’est la 2ème fois que je viens, je trouve que c’est toujours très bien organisé, c’est fluide. Aujourd’hui j’ai testé 6 paires de ski. J’ai cherché les nouveautés à essayer et j’en ai trouvées pas mal notamment chez Blizzard, K2 et Völkl. Je n’ai pas essayé les skis Elan mais j’ai eu un bon échange avec les commerciaux, pareil avec Black Crows et Nordica. C’est du travail, mais c’est amusant : il fait beau et je bois une bière ! », résume Luisa

Les tendances 2018/19 dans les grandes lignes 

En général les marques concentrent leurs développements et leurs technologies pour des skieurs confirmés. Fait nouveau, face à une population de skieurs vieillissante, elles se penchent désormais sur les primo-accédants pour 1) encourager les adultes à débuter le ski, 2) qu’ils apprennent et progressent rapidement dans le plaisir.

En ski alpin, les développements pour tendre à la courbe parfaite, l’agilité et le contrôle vont bon train sur le terrain de la haute performance sur neige lisse. La course au poids est lancée pour les chaussures alpines. Perdre du poids sans perdre en performance, un challenge relevé : multi-densités, travail sur le design et la structure, tout est bon pour grappiller des grammes.

Inventé par Marker il y a 3 ans, Gripwalk, met tout le monde d’accord et s’impose comme un nouveau standard en se répandant aux chaussures du marché qui ont fait le choix de devenir compatibles. Ces semelles interchangeables apportent confort de marche et grip tout en respectant les normes de sécurité.

L’engouement autour de la randonnée qui ne cesse de se développer continue. Ce marché porteur est vecteur d’innovations. Le cap est mis sur la polyvalence et la simplicité d’utilisation. Une nouvelle ère s’annonce pour les fixations à inserts qui visent la sécurité et la légèreté, quand les chaussures ne veulent plus choisir entre efficacité à la montée ou à la descente avec des flex de 130 voir 140 pour les modèles de freerando.

Les nouveautés vues au Ski Test tour (liste non exhaustive) : le ski dans toute sa largeur pour tous les niveaux

22DESIGNS : les fixations de télémark
22 designs marque américaine qui répond à la double norme 75 et ntn dote sa fixation Outlaw X d’un système révolutionnaire de step-in pour chausser le télémark sans se baisser comme un ski alpin et déchausser facilement, avec également un mode rando.

ATK
Nouvelle fixation ATK CREST pour la randonnée. La fixation pèse 280g  par pied et sortira à 399€ (PPC) avec stop ski. Son atout, la polyvalence. La nouvelle plaque de réglage inclue un ressort de compression et un frein ski à l’arrière.

BLACK CROWS
Un nouveau Corvus en big mountain , un nouveau Camox Freebird mid-fat allégé en randonnée, la sortie du Solis pour la pente raide , la marque pense aussi aux juniors avec un ski de rando dédié

DALBELLO
Le fabricant italien opère une refonte de sa gamme sportive 4 crochets avec la gamme DS : des chaussures de piste dotées de la technologie Power Cage bi-injectée associées au 3D grip texture des 2 côtés de l’arche pour une meilleure déformation et un meilleur transfert de puissance. Déclinées en différentes largeurs et flex, elles sont customisables et disponibles avec la semelle Gripwalk.

DYNAFIT
Dynafit présentait son nouveau système de fixations et d’inserts : les deux pointes latérale ne sont plus sur la butée des fixations mais à l’avant des chaussures. D’abord proposées pour la course en 18/19 sur les fixations P49 (pour 49g !) et les chaussures Dynafit DNA Pintech by Pierre Gignoux, son application grand public fait peu de doute. Autre nouveauté, la chaussure de rando HO

JI Pro Tour qui passe en un geste d’une chaussure légère et efficace à la montée à un modèle rigide et précis pour la descente au moyen d’un simple levier. Elle est compatible avec un système de crampons ultra légers faciles à mettre.

DYNASTAR
Côté piste, le fabricant allège le Speedzone 12 de 300g grâce à la construction Activ Aircore qui lui donne aussi davantage de pêche. Modèle phare, le Master se décline désormais en gamme avec 4 skis dont le Master Speed GS DLC, monté sur un système de suspension breveté par Look t issu du racing. Autre nouveauté, le Speed Elite SL, un ski axé performance. Chez la femme, la nouvelle gamme Intense pour la piste adopte la technologie Activ Aircore pour un ski plus léger et plus joueur.
En freeride, l’arrivée de Richard Permin s’accompagne d’un nouveau ski PR-oTo : 189 cm, 118 au patin, avec un rocker en tip & tail.
En freerando, la gamme Mythic s’enrichit du Mythic 87 en carbone. En pure rando, la gamme Vertical a désormais son équivalent féminin.

DPS
La marque core distribuée par Cristalp dote ses skis de la technologie révolutionnaire Phantom pour une glisse éternelle non nocive pour l’environnement en une seule application. Plus besoin de fart !

ELAN
3 nouvelles histoires chez le fabricant slovène : 1) la gamme Element pour faciliter l’apprentissage des débutants : des skis dotés d’une technologie visible nommée Groove, A la façon des semelles des baskets, des stries horizontales le long du ski permettent de le cintrer de manière homogène et facilitent la recherche d’équilibre pour que les néophytes progressent vite. 2) La Black Edition réunit désormais les 3 grandes histoires de la marque ; Ripstick et Amphibio rejoignent le ski femme Delight co-brandé avec les cristaux Swarowski, des skis exclusifs. 3) le 1er ski de randonnée pliable, le Ibex Tactix Carbon, fait parler !

HAGAN

La marque autrichienne centrée sur le ski de rando surfe sur le succès de sa gamme Ultra, des skis de compétition de ski alpinisme, et l’enrichit avec 3 largeurs contre 2 en 2017/18 : un 85 au patin à 1,20kg complète le 65 pour la compétition et le 76, le bestseller. La gamme Ride pour les randonneurs classiques ajoute un grand frère au 83, avec un 87 au patin, un ski intéressant pour la location, autour des 450 €.

HEAD
Avec son programme V-Shape, gamme de 5 skis, du V2 en composite au V10 en bois carbone et graphène, Head a voulu des skis de pistes all mountain plus faciles à skier et surtout extra-lights avec la techno Lyt-tech : le V2 s’adresse aux débutants, le V8 à ceux qui veulent carver sans avoir une grosse condition physique.
La nouvelle chaussure alpine  Nexo intègre du Graphène afin d’avoir une structure plus fine et d’afficher 1,5 kg en 26.5, tout comme les 2 modèles de chaussure de la gamme Kore pour la freerando qui pèsent 1,
547 en 26.5 avec semelle Gripwalk et inserts. Une chaussure à associer au ski Kore dont le nouveau 99, ski décliné pour le Junior, le Kore 87 (jusqu’à 164cm).
Nouveauté dans la customisation du chausson avec la technologie Liquid Fit au moyen d’un gel en paraffine, une injection non définitive qui améliore la pince talon.

LANGE
Les nouvelles Lange RX Supperleggera sont légères avec 1,7kg et précises grâce au concept Superleggera emprunté à l’industrie automobile consistant à alléger une structure tout en la solidifiant.
Avec la XT Free Promodel adaptée à la pratique du Freeride et du Touring développée avec Richard Permin dotée d’un indice de flex de 140 et d’un last de 97, Lange pousse plus loin la performance.

LIB TECH
Plus connue pour ses snowboards, la marque pousse désormais le freeski avec des skis dotés du Magne-traction, ces carres gondolées façon couteau à pain, une exclusivité.

MAJESTY
La marque polonaise qui se développe depuis 11 ans dans le freeski introduit la gamme Adventure, une réponse au segment All  Mountain avec un ski polyvalent de 86 mm au noyau bois et un 91 mm avec en plus une plaque titanale et 2 renforts carbone, des skis déclinés en version femme. En freestyle, arrivée du Crowbar, un pur twin tip avec des carres renforcées.

MARKER
4 ans après la Kingpin,  Marker s’attaque vraiment à la rando avec la fixation à pin Alpinist : technologie, prix (300 €), poids avec 245g (335 avec les stoppers), facilité d’usage, tout est simple. Autre atout, son élasticité de 4mm lui donne le feeling d’une fixation alpine.
Chez Marker qui a initié le système Gripwalk, qui se répand à l’ensemble des marques dont Rossignol et Salomon, le système s’étend aux juniors.

MOONLIGHT
Confidentielle et premium, la marque norvégienne de ski touring distribuée par Cristalp produit à la main des skis uniques dont le ski le plus léger du mode, le Carbon Race 160 qui ne pèse que 570g !

MOVEMENT
La marque suisse présente la famille Icon, des skis all mountain et freeride déclinés en 2 constructions avec du titanal et 2 largeurs : 89 et 95.
Dans la famille Fly, ski d’inspiration Freestyle-Backcountry, un 95 au patin twin tip complète la gamme.
Autre nouveauté, le ski de randonnée ludique Session sera disponible en 85 au patin avec un ratio poids/portance intéressant pour du gros dénivelé avec 1260g en 169.

PLUM
Plum a planché sur la sécurité : avec la nouvelle Pika, le fabricant haut-savoyard revendique le développement de la seule fixation à pins du marché à bénéficier du déclenchement latéral ET frontal réglables de 4 à 10. Elle est aussi dotée d’un chariot de réglage sur 20mm, de plus la cale flipflop permet d’éviter de tourner la talonnière à la montée. Autre nouveauté, la Oazo bénéficie d’un déclenchement latéral réglable de 4 à 10 et d’un déclenchement frontal à 8, elle est livrée avec un rail de réglage et des supports couteaux. Son atout : son poids avec seulement 200g par pied.

ROSSIGNOL
Rossignol se fend d’un nouveau ski puissant pour skieur technique, le HERO Elite ST T1 avec la nouvelle technologie LCT issue de la coupe du monde et une construction titanal sandwich world cup. Elle décline aussi le LCT, ce rail central intégré sur la longueur du ski, sur la gamme Experience pour le All Mountain
En freeride, la série 7 est reconduite et s’enrichit  d’un nouveau 86 au patin.
Après le ski de rando Seek 7 lancé cet hiver, Rossignol s’attaque au Free Touring avec la gamme de chaussure All Track LT qui va jusqu’à 130 en flex et pèse autour des 1,5kg la paire avec 2 fits, 100 et 98.

ROXA
Avec 870g sur la balance en 26.5, la nouvelle RX Carbon de Roxa développée avec Glen Plake et Aurélien Ducroz sur la base de la RX1 avec des inserts compatibles Dynafit et Kingpin est aussi légère que rigide et offre un débattement de 60°.

TECNICA
L’italien sort sa première chaussure de rando qui performe à la descente avec un flex de 130 : la Zero G Tour, avec sa coque en Grimalide et son collier carbone affiche 1,340kg sur la balance. Les femmes ne seront pas en reste avec la Zero G Tour Scout W avec un flex de 115.
Pour la piste, la Mach1 est désormais disponible en 3 volumes : après la Low Volume 98mm et la medium en 100, la voici aussi en 103.

VOLKL
Le fabricant allemand présentait le Mantra M5,  la 5ème génération évolue avec son temps et adopte une nouvelle construction avec un cadre de titane à l’intérieur, du carbone en spatule, un patin de 96mm. Ce ski large puissant adote la même construction qu’un ski de géant. Il est dérivé en version femme avec le Secret en 92. le nouveau Mantra V.Werks est la version ultra light et puissante : 1,6 kget 99 au patin.
Völkl a revu ses skis de pistes course : Race Tiger sont dotés de l’UVO, un contrepoids qui réduit les vibrations.

ZAG
Shape, construction, design, tout a été repensé sur la gamme de freerando UBAC. Ces skis se veulent confortables avec une excellente skiabilité grâce au renfort en torsion qui améliore la sécurité sur toutes les neiges. Et toujours un ratio performance / légèreté au top. Zag a également revu ses gammes rando et freeride au niveau de la construction et du design.

Prochain rendez-vous, SPORT-ACHAT hiver se tiendra à Lyon, du 12 au 14 mars prochain

Contact presse

Florence Pezet-Bertrand – Tél : +33 (0)4.50.095.091 – florence@sportair.fr – (Photos sur demande)

Communiqué de presse Bilan Ski Test Tour – Méribel – Serre Chevalier.pdf

Liste des marques présentes au SKI TEST TOUR 2018

Les commentaires sont fermés