Le dopage & le sport, une longue histoire qui remonte au prémice du sport…

Le dopage est une pratique qui consiste à absorber des substances ou utiliser des actes médicaux afin d’améliorer les performances physiques et mentales d’un sportif. Ceux-ci ont souvent recours à cette pratique pour les gros rassemblements sportifs, comme les Jeux Olympiques.

A l’origine, les athlètes des Jeux Olympiques Antiques mangeaient différentes viandes préparées de manière spéciale afin d’améliorer leur forme physique.

Utilisé depuis longtemps par les sportifs, les premiers cas modernes de dopage remontent à 1865 par des nageurs à Amsterdam. A cette époque le dopage le plus courant était l’alcool, comme le vin Mariani qui était aromatisé aux feuilles de coca. Efficace me direz-vous, mais très dangereux, comme la grande majorité des produits dopants.vin_mariani

On connaît également la très large connivence des Jeux Olympiques avec la Géo-politique. C’est pourquoi de très grandes vagues de dopage sont reconnues de nos jours aux périodes de conflits internationaux. Le plus grand programme de dopage connu est celui des nageuses de l’Allemagne de l’Est de 1970 à 1980. Celles-ci établissent une hégémonie des podiums, en s’appropriant un grand nombre de records du monde. En 1990, à l’aide de documents rendus public, le voile est levé sur l’origine de ces victoires, la testostérone.
Un autre cas connu : Les JO de Moscou qualifiés de Jeux olympiques de toxicos ou les Jeux Olympiques des pharmaciens. C’est à cette époque que l’on voit la testostérone se démocratiser dans le monde du sport de haut niveau.

Logo_Moscou_1980

De nos jours l’Agence Mondiale Antidopage, fondée en 1999, se focalise sur la recherche en matière de dépistage de produits dopants. Beaucoup d’études sont réalisées mais l’on constate en générale, que la recherche est en retard de quelques années sur les techniques actuelles de dopage, comme le micro dosage.

L’équipe Sportair vous conseille ce documentaire sur le micro dosage.

Les commentaires sont fermés