Un tour de France sans victoire tricolore ?

Le contingent de bons coureurs tricolores est l’un des plus fournis de ces 20 dernières années, et pourtant, avant la 17ème étape aucun français n’a encore gagné d’étape sur le tour.

Kittel

(Marcel Kittel en bleu et bryan Coquard en noir au coude à coude sur la ligne d’arrivée)

C’est arrivé uniquement 2 fois
Le Tour de France a connu seulement 2 éditions (sur 103) sans victoire française. En 1926, le Tour le plus long de tout les temps (5 745 km contre 3 535 km en 2016) ne sourit pas aux Bleus. Sur les 17 étapes, le Luxembourgeois Nicolas frantz en remporte 4 et le Belge Lucien Buysse remporte l’édition avec près de 2h30 d’avance sur le premier Français, Georges cuvelier, huitième. En 1999, Richard Virenque termine avec le maillot à pois mais il ne remporte aucune étape et aucun de ses compatriotes n’y parvient.

En 2016, plus globalement, plusieurs grandes nations du cyclisme attendent encore de voir un de leurs coureurs lever les bras. En plus des Français, ni les Espagnols, ni les Italiens n’ont encore gagné d’étapes.

Il y avait pourtant des opportunités
4 français visaient un Top 10 et 3 autres pouvaient accrocher des étapes. Pour l’instant aucun n’y est parvenu : Limoges pouvait voir triompher Bryan Coquard, il est passé à 2,8 centimètres de la gagne. Tony Gallopin n’a pas ses jambes de 2014 où il avait remporté une étape et le maillot jaune. Julian Alaphilippe avait une carte à jouer à Cherbourg mais Sagan tenait une paire d’as.

Et lorsque le puncheur d’Etixx – Quick Step tenait la tête de course, dimanche entre les 2 ascensions finales du Grand Colombier, un ennui mécanique le stoppa. Chez les montagnards, Barguil n’y est pas, Pinot a abandonné, Rolland semble diminué par son choc à Peyresourde et la bonne place de Bardet au général réduit logiquement sa liberté en course et ses chances de claquer une étape.

Les commentaires sont fermés