Pourquoi se mettre à la grimpette ?

« Tout le monde peut grimper, peu importe sa taille, son poids ou même son handicap » Nina Caprez, grimpeuse suisse.

Smith-Rock-940x595

Activité complète, tant physique que mentale, l’escalade est en plein essor. La preuve dans les grandes villes, les salles de grimpe ne cessent de fleurir, celles de bloc en particulier. Deux types de grimpe existent : l’escalade de voies ou le bloc, explication.

rock-climbing-1179323_1280

L’escalade de voies : une ascension en hauteur et en duo, on grimpe le long de grandes parois, assuré à l’aide d’une corde, d’un baudrier et d’un partenaire (l’assureur), qui reste au sol pour bloquer la corde en cas de chute, grâce à un appareil d’assurage. C’est aussi lui qui nous fait redescendre en rappel une fois l’ascension terminée. En salle, ces voies peuvent atteindre 22 mètres de hauteur.

Le bloc : seul, peu de matériel et près du sol, il rend l’escalade accessible à tous, pas étonnant de voir autant de salles de bloc ouvrir ! Ici, ni besoin de matériel (une simple paire de chaussons suffit) ni de partenaire. On grimpe seul le long de blocs (5 mètres de hauteur max.) et on redescend en se réceptionnant sur de gros tapis épais, le crash pad. Il s’agit de petites ascensions techniques.

 

Dans les 2 cas il existe un système de cotation pour évaluer la difficulté de l’ascension : un chiffre de 3 à 9 associé à une lettre A, B, C voire à un « + » pour le système français. Une voie 4C+ sera donc plus difficile qu’une 4C mais moins difficile qu’une 5A. On peut aussi apercevoir en salle des codes couleur.

photo-1420393000485-4697383da9ec

Les différentes raisons de s’y mettre !

Ça muscle entièrement
Plus on grimpe, plus on comprend que c’est vraiment toutes les chaînes musculaires qui travaillent ensemble. Il y a comme un lien entre le bout de ses pieds et le bout de ses bras. Même si l’on n’est pas très musclé cela n’empêche pas de s’y mettre, bien au contraire. Surtout que le mentale joue beaucoup.

Ça booste la confiance en soi
Parfois, on a l’impression que ça ne passera pas. Et pourtant, ça passe, il suffit simplement de se faire confiance. Et puis, mine de rien, l’escalade est un sport qui responsabilise : sur une voie vous avez tout de même la vie de votre partenaire entre les mains ! Savoir que quelqu’un a confiance en nous, c’est booster sa confiance en soi, et la confiance en soi ça se gagne.

On se révèle à soi-même
Dis-moi comment tu grimpes, je te dirai qui tu es… Quand une personne grimpe, on peut directement voir son caractère, dans sa manière de bouger, d’attaquer, de prendre des risques, de tomber ou non… Les grimpeurs qui ont vraiment envie d’aller au bout de leur voie, ils dégagent aussi cela dans la vie de tous les jours.

On crée des liens
Véritable travail en duo, l’escalade de voies ne peut que créer de forts liens entre grimpeur et son assureur. Même chose du côté des salles de bloc, où l’on ne reste jamais seul bien longtemps. Entre grimpeurs de tous niveaux, on s’encourage, on se donne des astuces pour se débloquer dans un passage difficile… bref, on s’entraide !

On se lance des défis
Quel que soit votre objectif en commençant la grimpe, on a forcément un challenge à relever. C’est pour cela que tout le monde peut en faire, ce qui compte c’est ce que l’on recherche en faisant de l’escalade : un but de progression ? Dépasser ses peurs ? Avoir confiance en l’autre ? Si on a le vertige, l’escalade peut paradoxalement nous aider à surmonter la peur du vide. Si on relève le défi avec succès, il se peut que l’on se sente poussé des ailes.escalade-couleur-sport-et-montagne

Ça pousse à agir dans la vie
Grimper et se confronter à soi-même peut déclencher une véritable prise de conscience sur sa vie quotidienne. L’escalade apporte énormément en plus de l’activité sportive en elle-même. Cela nous fait nous rendre compte qu’il est vraiment temps de faire quelque chose. En dehors de l’aspect purement physique il existe donc dans l’escalade une véritable dimension spirituelle.

On s’assouplit
Sans même s’en apercevoir, le corps se déraidit petit à petit. Par exemple, quand on monte une jambe, le mouvement n’est pas statique, mais toujours avec un petit élan, en le balançant. C’est vraiment très différent des étirements que l’on peut faire au sol.

On se sent vivant
L’escalade permet un vrai recentrage sur soi, sur son corps, sur son rapport à la vie. Grimper, c’est avant tout être vivant et en pleine forme.

On se vide la tête
Qui dit tête vidée dit tête déstressée ! On oublie tous ses problèmes et on se focalise sur son ascension. L’escalade nous apprend à gérer notre corps et nos émotions, à nous maîtriser et à rester déterminé pour lire les voies et résoudre leur énigmes. On se vide donc la tête mais en la boostant !

On voyage
Hiver comme été, l’escalade n’en finit pas de nous occuper. Quand il fait mauvais temps, rien de tel qu’une séance d’escalade en salle pour remplacer sa sortie running. Et durant les beaux jours, on peut s’en aller grimper dans des sites naturels d’une incroyable beauté. Rien qu’en France, on pense aux magnifiques parois des calanques de Marseille. L’escalade est propice au voyage et à la découverte.

Vous pourrez retrouver différents exposants d’escalade sur les salons de Sport-Achat Été Lyon les 12 et 13 Septembre et Nantes les 18 et 19 Septembre 2016 !

Les commentaires sont fermés