Running, le marché qui ne s’essouffle pas !

Une récente étude de la Fédération Française d’Athlétisme détaille les comportements d’achat et d’usage des coureurs à pied, ainsi que les parts de marché des enseignes sur le segment de la chaussure, du textile et des accessoires.

En comparant les études menées en 2014 et celle 2016 on peut remarquer d’emblée que les comportements d’achats sont à la hausse au niveau du textile (44 %en 2016 contre 38 % en 2014 ), et également pour les accessoires ( 20 % contre 10 % en 2014).

Les enseignes du groupe Mulliez est bien sur leader du marché de la running, entre 27 % et 32 % des coureurs y sont allés, aux dépens de Go Sport, Intersport et Sport 2000 pour des pourcentages tournant autour de 10 %.
La frontière entre sports et mode est poreuse et en perpétuelle évolution, 43 % des coureurs portent leur running quand ils ne courent pas contre 38 % en 2014.

Pour le textile, le reflex Décathlon est encore plus grand chez les acheteurs, entre 32 % et 38 %. L’écart avec les concurrents est encore plus creusé que dans la chaussure, avec Go Sport entre 8% et 11%, Sport 2000 entre 5% et 7% et Intersport entre 7% et 13%.

En ce qui concerne l’accessoire, Décathlon fait aussi la course en tête entre 11% et 16%, Go Sport et Intersport sont entre 4% et 6% et Sport 2000 a la lutte est entre 3% et 5%. L’équipement électronique montre une nette hausse, le smartphone 64% des runneurs l’utilise contre 44% en 2014 et le podomètre 29% l’utilise contre 9% en 2014.

Young woman running, Sweden.

Source: Young woman running, Sweden- Sport Guide n°58

Les commentaires sont fermés